55 – Tho­mas Pesquet

9,90 

POUR SON RETOUR SUR TERRE, THOMAS PESQUET A CHOISIT RSF !

Lan­cé pen­dant six mois à 28 000 km/h autour de la Terre dans la Sta­tion spa­tiale internationale,Thomas Pes­quet a pho­to­gra­phié l’une et l’autre en obser­va­teur émer­veillé. Des métropoles éclatant de mille feux noc­turnes aux pla­teaux kenyans rouge vif éblouis de soleil, ce port­fo­lio présente les plus incroyables images du pho­to­graphe en orbite.

Lucide de l’in­gé­nio­si­té des hommes, l’as­tro­naute fran­çais est aus­si conscient de la fra­gi­li­té de leur pla­nète, tout autant mena­cée aujourd’­hui que la pre­mière de leurs liber­tés : celle d’in­for­mer et d’être informé.

« On ne se rend pas bien compte comme ça, mais grâce au Soleil qui se réfléchit sur les nuages, sur le bleu des océans, la Terre est phos­pho­res­cente. Elle illu­mine les yeux. »

Des textes inédits, signés Michel Onfray, phi­lo­sophe et essayiste, Claude Ones­ta, ancien entraî­neur de l’équipe de France de hand­ball, Clau­die Hai­gne­ré, spa­tio­naute et femme poli­tique, et Domi­nique Simon­net, jour­na­liste et écri­vain, expli­citent et saluent le tra­vail de Tho­mas Pesquet.

L’HUMOUR AU SECOURS DE L’INFO ?

Entre les sati­ristes qui s’invitent dans les émissions poli­tiques et les jour­na­listes qui s’improvisent amu­seurs publics, les codes se brouillent de plus en plus sur le front de l’information. Par sa mise à dis­tance de la réalité, le rire peut avoir un effet anesthésiant… Mais alors que la liberté, la réputation et l’économie des médias « sérieux » sont de plus en plus menacées, même dans les pays démocratiques, le « come­dic jour­na­lism » peut-il ser­vir aus­si à mieux défendre les faits, en par­ti­cu­lier face aux fake news ? Anna Topa­loff explore cette ques­tion qui tur­lu­pine les pro­fes­sion­nels comme les citoyens.

Quant à Arnaud Mer­cier, pro­fes­seur en sciences de l’information et de la com­mu­ni­ca­tion à Paris II, il s’in­ter­roge à l’oc­ca­sion d’un entre­tien avec RSF sur l’omniprésence et l’af­fa­dis­se­ment de l’hu­mour et de la dérision dans les médias audio­vi­suels français.